Encore un mois de passé depuis le dernier article. C’est bien simple, depuis l’arrivée du petit poulet et avec la reprise du travail, je n’ai plus le temps de rien. Mais ce n’est pas la seule chose qui a changé…

  • Avant, on me disait que je faisais moins que mon âge. Aujourd’hui, on me dit que j’ai l’air fatiguée.
  • Avant, je pouvais garder le même T-shirt 2 jours d’affilée. Aujourd’hui, mes vêtements restent parfois propres pendant 2H.
  • Avant, le weekend, je pouvais facilement dormir jusqu’à 11H. Aujourd’hui, me réveiller à 8h c’est une super grasse matinée.
  • Avant, j’avais un salon. Aujourd’hui j’ai une aire de jeux.
  • Avant, je me servais de la machine à laver deux fois par semaine. Aujourd’hui, je m’en sers deux fois par jour.
  • Avant j’avais un travail. Aujourd’hui j’en ai deux, dont un très salissant qui n’est même pas rémunéré.
  • Avant je bossais sur mon temps perso. Aujourd’hui j’oublie complètement le projet sur lequel je bossais une fois la porte de mon bureau franchie.
  • Avant quand on sortait au restaurant je me renseignais sur le menu. Aujourd’hui je me renseigne sur les toilettes, et sur la présence ou non d’une table à langer.
  • Avant je montais à l’avant dans la voiture. Aujourd’hui je suis derrière « parce qu’on ne sait jamais le bébé pourrait avoir besoin de quelque chose ».
  • Avant quand on allait chez des amis on ramenait de l’apéro. Aujourd’hui on ramène la moitié de notre maison.
  • Avant j’avais des amis sans enfants. Aujourd’hui, je les ai sûrement encore, mais… qu’est ce qu’ils deviennent au fait ?
  • Avant j’allais chez le médecin deux fois par an. Aujourd’hui on va chez le pédiatre deux fois par semaine (merci la crèche !)
  • Avant les parents des bébés qui pleuraient dans le bus m’exaspéraient. Aujourd’hui je leur envoie mentalement des ondes positives.
  • Avant j’avais de la place sur mon téléphone. Aujourd’hui j’ai 389 photos de bébé.
  • Avant on était deux, et c’était déjà cool. Aujourd’hui, on est trois, et malgré le quotidien bouleversé, la fatigue, la nouvelle organisation à mettre en place, les nouvelles priorités, les nouvelles contraintes… Il nous suffit d’un sourire de bébé baveux et édenté pour oublier instantanément les galères de la journée.

3 comments on “Vivre avec un bébé : le jeu des 15 différences”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *